Réponses de Philippe Goetzmann à Emmanuelle Ducros dans L'Opinion.
Pour LSA, je développe l'idée que les retailers fermés devraient prêter leurs équipes à ceux en surchauffe dans la crise.
Pour LSA, je propose que le retail s'approvisionne aussi sur les marchés de gros dont les débouchés sont largement fermés.