La grande consommation à la croisée des chemins.

Ebranlées par des changements démographiques et sociologiques majeurs, les entreprises de la consommation sont touchées de plus par l’âge digital et la prise de conscience environnementale.

Toute la chaîne est impactée, de la production à la vente. Toutes les activités sont en transition, de l’achat à la relation client en passant par les marques et les systèmes. Les expertises silotées peinent à produire des résultats.

Pour répondre aux enjeux, il faut une vision globale, 360°, qui intègre l’interne et la filière, le client et les outils, la stratégie et les opérations.

« Philippe Goetzmann & » a pour mission d’expliquer ce profond changement, d’accompagner les dirigeants pour y trouver leur chemin et de développer les modèles d’affaires rentables dans cet environnement nouveau.

Pour cela « Philippe Goetzmann & » fédère les meilleures compétences autour de chaque projet pour faire réussir les entreprises de la nouvelle consommation.

Expliquer

Eclairer le chemin de votre entreprise dans la nouvelle conso

Accompagner

Vous aider à transformer votre modèle d'affaire

Développer

Imaginer vos nouveaux business et partenariats

Manifesto

Le monde de la consommation fait aujourd’hui face à des défis considérables. Tous les sujets, toutes les parties-prenantes, quelle que soit leur taille ou leur place dans la filière, sont touchées par des changements profonds des modèles de consommation, qui impactent directement les modèles d’affaires, le capital immatériel des marques, la manière de s’adresser à ses clients comme à ses partenaires.

Fin de la grande consommation

Réinventer les marques

Casser les organisations fondées sur la masse

Inventer de nouveaux écosystèmes créateurs de valeur

Le Blog

5 pistes (non exhaustives) pour sortir la filière agroalimentaire de l'impasse.
15ème Voix de la conso d'olivier Dauvers. Echange autour des nouvelles ambitions d'Auchan et du test d'arrêt des prospectus de Carrefour.
Je réponds aux questions de Fabien Foulon qui souhaitait mon point de vue sur la grande question : Intégrés vs indépendants, pourquoi ces derniers sont les grands gagnants de la décennie?
Passage dans Perriscope sur LCI au sujet d'EGAlim 1, du projet d'EGAlim 2 et du risque d'inflation. Intervention à 35'25. Je reste ébahi par la focalisation du débat sur le thème du prix, alors que le sujet ce sont les marges. A prix égal, la filière agro française génère moins de marge que nos voisins. D'où la perte de compétitivité. La filière supporte un niveau de charges élevées qui la handicape. La PPL EGAlim 2 ne traite en rien ce sujet, pourtant le seul qui soit réellement déterminant. Pire en imaginant un prix bloqué en marche avant pour le seul marché national, elle ouvre grand les portes de l'importation face à un pouvoir d'achat qui va rester tendu en moyenne et très pour certains.
Tribune sur la situation de la chaîne alimentaire pour exprimer quelques convictions. Les sujets à adresser dans la filière sont écosystémiques. De nombreux échanges récents avec des leaders de la filière le confirment. Dans ce cadre, impossible d'y faire face seul. Seule la collaboration dans la compétition permettra de relever ces défis qui sont immenses. La bonne nouvelle est qu'ils sont gagnables. Au reste, les esquiver est impossible, les perdre est impensable. L'ère de la coopétition est ouverte. Encore faut-il l'organiser pour dépasser l'histoire et faire mieux ensemble.
J'ai répondu aux question du Hub La Poste sur l'économie servicielle et les opportunités qu'elle porte dans un monde frugal.

Ils nous font confiance

1
3
4
unibal
nestle
gout
dates
area
agric

14 rue de Dunkerque

75010 Paris